#MurderParty _ Jour 4

Lundi matin. L’ilpga retrouve son effervescence habituelle. Le week end a été salvateur pour beaucoup d’étudiants, qui en ont profité pour se détendre, à grand renforts de séries TV, de couettes et de chocolats chauds.

Une fine pluie s’abat dehors, tandis que les cours reprennent dans un calme relatif. Le évènements de la semaine passée sont encore fortement ancrés dans les esprits, ce meurtre affreux et les découvertes qui ont suivi alimentant toutes les conversations. Les enseignants eux-mêmes ont du mal à se concentrer pour animer leurs cours, et donnent par conséquents plus d’exercices à faire que nécessaire, pour occuper leurs étudiants qui de toute façon n’auraient pu se concentrer sur des notions trop compliquées.

Ainsi lors d’un CM de Phonologie, plutôt que de voir le Principe de sonorité étendue, le professeur fait transcrire des extraits du fameux Cours de Linguistique Générale de Saussure en API, ce qui ravit évidemment les adeptes de Ferdinand, non loin de le connaître par coeur.

Ainsi, hormis les quelques Saussuriens, les étudiants soumis à l’exercice sont peu nombreux à le faire et préfèrent laisser divaguer leur esprit à la résolution du crime. Certains font des schémas, d’autres des recherches sur internet pour essayer d’en savoir plus.

Quand tout à coup, dans le calme plat fuse une exclamation qui en fait sursauter plus d’un. C’est un Saussurien appliqué qui, au cours de l’exercice semble avoir découvert un indice. Au milieu du passage à traduire, se trouve une phrase qui n’y a pas sa place. Il la surligne et passe la feuille à ses voisins, qui l’observent avant de la faire passer à leur tour.

12042259_10153175486353511_598363415_n

Faites avancer l’enquête icilisez la suite là ou relisez le jour 3 ici 🙂

Publicités